BUKAVU: Ces 3000 FC exigés pour le recensement divisent l’opinion à Bagira

181 Views

Dans le cadre de « lutter contre le problème d’insécurité » dont fait face la commune de Bagira dans la ville de Bukavu, Patience Bengehya, Bourgmestre Ad Intérim de ladite commune, a initié un projet de recensement de la population, et pourtant fait couler ancre et salive au sein même de la population de cette partie de la province du Sud-Kivu.


Cette procédée aurait prévu de coûter 3000 FC à chaque ménage, si nous nous fions à la réunion du conseil de sécurité du 30 octobre et 3 novembre 2020. Ce qui sera qualifié de « monnayage et du matraquage de la population » par la société civile de Bagira, dans sa lettre de dénonciation du 15 décembre 2020.


Certains habitants de Bagira contactés à ce sujet se questionnent sur « la répartition de cette somme qui serait exorbitante », d’autres sur ce qui devrait commencer « entre le renforcement, l’équipement et l’engagement des agents de sécurité sur le terrain et le dénombrement de la population alors que les mouvements migratoires diurnes et nocturnes des étrangers ne sont pas maîtrisés jusque-là », d’autres encore demandent que « l’implication des cadres de base, dont les chefs d’avenues qui sont censés connaître et maîtriser leurs avenues, dans l’identification des ménages soit effective », sans publier “la nomenclature de cette somme”, propos recueillis par Cito Cibambo Ferdinand.


Toutefois, dans sa réponse du 31 décembre 2020 relative à la dénonciation de la société civile noyau de Bagira, Patience Bengahya réitère son appel à la population de Bagira « de s’approprier cette initiative et rester disposé pour d’autre préoccupations de nature à faire avancer la commune ».

La rédaction

Leave a Comment

Your email address will not be published.

In the news
Load More