Massacre des Bashi à Walikale, Désiré Karume hausse le ton et demande que l’autorité s’implique à tous les niveaux

Désiré Karume Désiré Karume
280 Views

Dans sa déclaration du 13 novembre 2020, Désiré KARUME LUGERERO, Président fédéral du MVDC Sud-Kivu lève le ton contre le massacre du 29 Octobre 2020 à Walikale dans la province du Nord Kivu qui a couté la vie à plus de 150 personnes.

Dans son adresse confiée à votre rédaction, ce leader du MVDC au Sud-Kivu condamne vivement cet acte qui humilie les congolais et particulièrement la communauté Shi qui a été la majorité des victimes de ce massacre.

« Il est absurde que la communauté Shi, connue comme l’une d’importantes communautés de l’Est de la RDC soit victime des barbaries des gens sans loi ni raison, issus des autres communautés sœurs, »

Renseigne-t-il.

Par conséquent, tout en fustigeant cet acte, Désiré Karume lance un appel aux autorités du Nord-Kivu à investir leur force pour que la paix et la concorde soient à jour dans cette partie du Pays.

 « Je condamne avec  véhémence ces massacres et demande au gouverneur du Nord-Kivu, Karly Nzanzu Kasivita et son ministre de l’intérieur de protéger toutes les communautés vivant sur toute sa province. Nous demandons également aux leaders communautaires du Nord-Kivu de sensibiliser leurs enfants pour les éduquer a la paix et à la concorde nationale. »

Dit-il.

Tout en présentant ses condoléances les plus émues aux familles des victimes, notre source ajoute que « s’attaquer aux populations civiles innocentes viole largement les lois nationales et internationales, mais aussi la dignité humaine. Il est absurde de vouloir éveiller des conflits communautaires dans la sous-région de l’est de la RDC. » Tout en renchérissant que  « la communauté Shi est parmi les rares communautés locales qui n’ont plus des milices depuis plusieurs décennies. »

 Rappelons qu’il y a environ deux semaines, une centaine de commerçants avec un grand nombre de la communauté Bashi sont tombés dans une embuscade des miliciens du groupe armé Nduma Diffense of Congo NDC-Rénové commandé par le seigneur de guerre Guidon Shimari, qui les ont décapité et jeter le reste des corps dans les rivières Kokwe et Mundjuli dans le même territoire. 150 personnes étaient portées disparues, seules 4 femmes seraient retrouvées violées et seraient en train de suivre de soins présentement à l’hôpital général de Panzi à Bukavu dans la province du Sud-Kivu. On signale également une dizaine de rescapés. Le massacre s’est produit à quelques kilomètres du centre de Walikale sur la route qui mène à Goma,  précisément dans le centre de Ruvungi qui conduit dans le carré-minier de Matundu, confirment nos confrères de Kivu Avenir.

Cito Cibambo Ferdinand

Leave a Comment

Your email address will not be published.

In the news
Load More