Goma : assassinat de Simba Ngezayo, le chef du bureau des renseignements militaires de la 34ème Région Militaire aux arrêts

Image rond point image rond point
65 Views

L’insécurité se porte bien chez nous, tel est le slogan illustrant l’insécurité employé par les acteurs de la société civile à Bukavu au Sud-Kivu.

Ce mardi 10 Novembre 2020 à 12h45 nous venons d’apprendre par le canal de nos confrères de la radio Okapi que le chef du bureau des renseignements militaires, T2, de la 34è Région militaire est aux arrêts depuis lundi 9 novembre à Goma.

Il lui est reproché d’avoir transféré unilatéralement à Kinshasa, trois suspects présumés assassins du Feu Simba Ngezayo, assassiné le 03 novembre dernier à Goma. Peut-on lire sur le site de la radio okapi

Le commandant du bureau des renseignements militaires T2, aurait pris à lui seul, la décision de transférer à Kinshasa, en date du 5 novembre dernier, les 3 présumés suspects de l’assassinat de Simba Ngezayo, dans la matinée du 03 novembre.

Selon les sources sécuritaires du Nord-Kivu , ni le commandant région, le Général de brigade Dieudonné Kapinga Mwanza, ni le comité provincial de sécurité n’étaient au courant de ce transfèrement. Renseigne notre source.


Le commandant de la 34eme région militaire aurait appris la nouvelle, quelques minutes après le départ des présumés suspects de Goma.

La même source indique que le téléphone qui a permis aux services de sécurité de localiser la position de ces suspects était jusque lundi gardé par le chef T2. Mais, deux Sim auraient disparu, précise-t-elle.

Le commandant T2 et un autre major du bureau T2 sont présentement à la disposition de la justice militaire.

Pendant ce temps, un autre suspect dans cette affaire est toujours en cavale. Depuis la semaine dernière, la police a lancé un avis de recherche.

Le porte-parole militaire, le Major Ndjike Kaiko a promis de donner plus de details sur cette affaire après.

Jeannette Namwezi

Leave a Comment

Your email address will not be published.

In the news
Load More