Enseignants non-catholiques : Il n’est pas question de les renvoyer à la maison (Abbé Donatien Nshole)

Crédit, shole_donatien Crédit, shole_donatien
43 Views

Le secrétaire général de la CENCO, l’Abbé Donatien Nshole est revenu sur la mesure annoncée par le Cardinal Fridolin Ambongo portant sur la catholicisation du personnel dans tous les établissements des écoles conventionnées catholiques à travers la république démocratique du Congo.

Peu après cela, le Cardinal de Kinshasa est revenu sur ce point à travers VOC, annonçant que « s’il n’y a pas cette identité catholique, je ne sais pas ce que nous faisons dans les écoles. » Et de poursuivre que « nous n’avons pas besoin de l’approbation de qui que ce soit pour appliquer l’accord qui est en vigueur depuis pratiquement cinquante ans » avec l’Etat congolais.

Revenu sur cette question à travers une interview lui accordée à la Radio Okapi, le secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), l’abbé Donatien Nshole, cadre les interventions des uns et des autres et rassure qu’  « il n’est pas question d’extrémisme » dans l’interprétation de l’adresse du Cardinal Ambongo. Il informe à cet effet que l’esprit de dialogue interreligieux est bien matériel au sein des institutions catholiques sous toutes ses formes à travers le pays.

« Il n’est pas question pour l’Eglise catholique de refuser de travailler avec les autres confessions religieuses. Si vous venez à la CENCO où je travaille, les non-catholiques sont engagés. Cela ne pose pas non plus de problème à l’Université catholiques au Congo (UCC) » a-t-il précisé à nos confrères de Radio Okapi.

Conscient qu’il est « vrai que les écoles conventionnées catholiques n’appartiennent pas à l’Eglise » et que « il n’est pas question de les renvoyer à la maison », l’Abbé Nshole se demande: « comment comprenez-vous qu’un enseignant non-catholique enseigne la religion ? »

Cito Cibambo Ferdinand

Leave a Comment

Your email address will not be published.

In the news
Load More