SUD-KIVU : Des voix se lèvent pour exiger publication de la liste des présumés auteurs des massacres commis en RDC

78 Views

La population de la RDC en générale et celle de la province du Sud-Kivu en particulier, exigent la publication des annexes du rapport Mapping et la publication de la liste des présumés auteurs des massacres commis entre 1993 et 2003 en RDC. Ils l’ont fait savoir lors d’une marche pacifique organisée par le réseau national des survivants en RDC, les organisations de la société civile, les mouvements citoyens, la fondation Panzi ainsi que la Fondation Dénis Mukwege, ce jeudi, 1 octobre 2020 dans la ville de Bukavu.

Sur leurs calicots on pouvait lire ; « plus jamais ça, il faut arrêter la mort ». C’est en scandant des chants, à coup de sifflets et des vuvuzela que ces manifestants sont partis de la place Muwihirwa à Nyawera jusqu’au gouvernorat de province pour la lecture et le dépôt de leurs mémorandums.

 La Nouvelle Dynamique de la Société Civile NDSCI, au travers de son président national Jean Chrysostome Kijana, demande l’implication directe du président de la république à fin que soit publié la liste des présumés auteurs des atrocités en RDC.

« La NDSCI demande au chef de l’Etat Félix Tshisekedi de s’investir pour que le conseil de sécurité rende publique le plus tôt qu’est possible les annexes du rapport Mapping contenant les noms de présumés auteurs, s’impliquer pour la création du tribunal pénal international pour le Congo et s’assurer de la création du fond national pour les victimes de ces différents crimes et massacres, »


réclame Jean Chrysostome Kijana lors de la lecture du mémo.

Le Gouverneur du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje Kasi, lors de la réception de ce mémorandum, a promis aux manifestants de le faire parvenir à qui de droit et les exhorte à continuer la lutte pour la justice en RDC.

Ont pris part à cette activité, le réseau national des survivantes en RDC, l’ordre des avocats du Sud-Kivu, les organisations des droits humains, la société civile, le caucus de femmes, la Fondation panzi ainsi que la population de Sud-Kivu venu des différentes contrées.

https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/09/30/louise-arbour-et-denis-mukwege-il-est-indispensable-de-rendre-justice-pour-briser-le-cycle-des-violences-et-de-l-instabilite-en-rdc_6054142_3232.html

Michel Methusela

Leave a Comment

Your email address will not be published.

In the news
Load More