Journée internationale de la Paix à Baraka-Fizi : les organisations appellent la jeunesse à façonner la paix dans leurs communautés

103 Views

” Toute beauté, toute prospérité dépend  de la Paix “, tel était la parole introductive du maire de la ville de Baraka à l’occasion de la JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA PAIX célébrée  aujourd’hui, 26 septembre 2020 au stade Lumumba de  Baraka à partir de 9h par le Conseil Territorial de la Jeunesse de Fizi et ville de Baraka, CTJ en sigle, accompagné par WarChild Hollande sous thème :” Façonner la Paix ensemble “.

Tout a débuté par la marche de paix à caravane motorisée, ensemble dans la rue avec les jeunes de différentes associations locales de développement, celles des motards, des groupes folkloriques, des troupes théâtrales et autres ayant pris conscience de l’importance de la paix dans le milieu.

L’événement étant coloré par des chansons, danses traditionnelles, sketches, musiques, allocutions de différents invités, leurs contenus faisaient appel à la paix et à la cohabitation pacifique pour favoriser la promotion en développement durable de toute la population en général et de la jeunesse en particulier.

Le maire de la ville ouvrant solennellement les manifestations de la journée, a insisté sur la recherche et poursuite des choses qui favorisent la paix: la cohabitation pacifique, la bonne entente pour régler les problèmes en commun; ce qui encouragera la facilité de travailler pour notre intérêt.

Les représentants des organisations internationales comme WarChild, MONUSCO, OCHA ont affirmé leur vouloir de poursuivre la lutte pour la restauration de la paix en emmenant les populations à mener des actions qui contribuent à cette fin. D’où ils ont émis le vœu d’accompagner les structures du Conseil territorial de la jeunesse en vue de bâtir une paix durable.  Ils ont  invité tous les habitants à façonner la paix, à rechercher la paix et à vivre en paix avec tous.

En ce qui concerne le chef de service de la jeunesse à Fizi et Ville de Baraka, Représentant le Ministre de la Jeunesse dans cette entité, Mr EKYOCI NONDO, dans son mot de circonstance, il a exhorté les jeunes à militer en faveur de la jeunesse, à se désolidariser de groupes armés, à favoriser la cohabitation pacifique et à  soutenir les activités de progrès social.

Pour le Président ai du CTJ Fizi Mr ASUKULU EKYOCI Orbano, en représentation de la Présidente du Conseil Provincial de la Jeunesse (remplissant actuellement la fonction du Vice-président du CPJ) dans son exposé, il a commencé à définir  d’abord le concept paix comme étant non seulement l’absence de la guerre mais aussi le cessez-le-feu et la recherche des solutions aux malentendus. Comme historiette,

Il a indiqué que la journée internationale de la paix fût conçue en 1981 par les Nations unies après avoir assisté à des guerres multinationales sanglantes. A cela, elles ont interpellé la population mondiale à se vêtir de la paix. Cette journée fût célébrée pour la première fois en 1982.

Ensuite, il a fait voir aux gens que les jeunes peuvent être à la base des troubles pour finalement en courir les conséquences ! Comme les conflits sont moins profitants pour eux, il les a fait réfléchir à cesser les armes, à abandonner les bandes et groupes armés, à décourager  le comportement du banditisme blocage de l’arrivée des banques craignant la perte de ses ressources de financement à cause de l’insécurité, or elles leur implantation dans notre territoire pourrait nous faciliter avec les opérations d’investissement! Il a aussi sensibilisé les jeunes au rejet du tribalisme, ennemi de la paix.

Pour cela, la cérémonie s’est poursuivi par des témoignages des jeunes, spécialement de FALLY ( personne vivant avec handicap physique ), victime d’une agression. Après quoi les participants ont été divertis et ont justement tiré leçons des 4 chansons (chantées en Kiswahili, Kibembe) et danses traditionnelles du groupe folklorique  MAMANS MWANGAZA.

En définitive, le mot de fermeture de cette commémoration de la journée internationale de la paix par le maire de la ville de Baraka, à 12h40, qui a remercié au menu le CTJ pour l’organisation,  War Child pour l’accompagnement, les différents orateurs pour leurs allocutions instructives sur la paix, les acteurs des sketches, groupe folklorique, et tous les assistants en général, qui ont laissé leurs multiples occupations pour rehausser de leurs présence à cet événement impeccable, il a déclaré que la jeunesse est à favoriser,

Il a finalement averti tous les jeunes à rester attentifs face aux meneurs d’actions inciviques dans l’entourage, et les a exhortés à dénoncer les malfaiteurs et à favoriser les choses qui poursuivent la paix pour le développement.

Rédaction Pamoja

Leave a Comment

Your email address will not be published.

In the news
Load More