Journée internationale de la paix : Peut-on espérer à une paix durable en RDC?

“Si nous ne vivons pas ensemble comme des frères, nous mourons ensemble comme des imbéciles” M. Luther King

Crédit, famine Crédit, famine
156 Views

Le 21 septembre de chaque année, l’humanité célèbre la journée internationale de la paix. Ceci pour montrer l’engagement des Etats pour lutter contre les hostilités au monde et ses conséquences les plus dévastatrices qui plongent l’humanité dans la misère sans pareille.

Existe-t-il, une paix durable sans pain quotidien?

Un dicton stipule que la paix sans pain est une épée. La vulnérabilité socioéconomique des populations dans la plupart des pays du Sud entrave la paix sociale et la gouvernance publique surtout dans les pays dits fragiles et affectés par les conflits.

Dans ces Etats, le déséquilibre socioéconomique est manifesté par le taux trop bas de l’accès à l’éducation et à d’autres services sociaux de base; les inégalités sociales, l’injustice et la formation des milices dans des coins et recoins du pays constituent le fermant de la frustration sociale qui encadre à leurs tours les hostilités et violences qui plongent les habitants dans le gouffre d’une misère sans pareille.

La faim est-elle un indice de crise de paix?

Pour URBAIN YVES, l’on peut prétendre vivre en paix et en sécurité sans pour autant travailler sur la stabilité économique et sociale de la population !

Ceci nous pousse à affirmer que dans la partie Sud et Est de la RD Congo où l’on assiste à des créations des groupes armés rebelles, il relève de la situation socioéconomique pauvre que les populations en milieu rural sont confrontées.

Comment comprendre que le processus de désarmement, démobilisation et Réinsertion est jusque-là irréaliste et pourtant ayant toute l’attention du gouvernement central?

Dans la partie Est du pays, la retraite de Murhesa II où les groupes rebelles et les parties travaillant pour la paix obtiendra-t-elle les résultats attendus ?

D’aucuns s’interrogent sur les attentes de la population face à ces assises !

Lire à ce sujet: SUD-KIVU : la crainte reste persistante après la retraite des groupes armés à Murhesa

Travailler sur les 3 piliers du développement durable pour espérer à une paix authentique?

L’approche du développement pose certains préalables pour promouvoir une paix espérée par tous.

Il s’agit de mettre en relation permanente le social, l’économie et l’environnement. Ceci au but de lutter contre la pauvreté en cherchant l’équitable, le vivable et le viable pour enfin atteindre le durable qui est l’aspiration ultime de chaque peuple.

Que chacun apporte sa pierre à l’édifice qui est la conciliation de la paix à la recherche du pain quotidien.

« Essayez de laisser ce monde meilleur que vous l’avez trouvé » (BADEN POWEL)

Jeannette Namwezi

Leave a Comment

Your email address will not be published.

In the news
Load More