Dr. DENIS MUKWEGE POURSUIT SON COMBAT POUR LE RETABLISSEMENT DE LA JUSTICE EN RDC

denis mukwage, photo credit denis mukwage, photo credit
84 Views

Docteur Denis Mukwege est aussi revenu sur son plaidoyer en faveur de la paix dans l’Est de la RDC. C’est ce lundi 31 août à la première réunion de la sous-commission droits de l’homme du Parlement européen que le Prix Nobel  a émis le vœux de la création  d’un tribunal pénal international indépendant en RDC,  afin de juger les graves crimes qui y sont commis contre la population civile.

« Aujourd’hui, le problème que nous avons, c’est que tout simplement, beaucoup de criminels se cachent dans les armées dans leurs pays ou dans les administrations de leurs pays parce que nous n’avons pas effectivement un tribunal pénal international qui permet à ce que ces criminels puissent être cherchés. Il est certain que si aujourd’hui le conseil de sécurité de l’ONU peut permettre à ce qu’il y ait un tribunal pénal pour le Congo, tous les pays membres des Nations Unies devraient se soumettre et livrer, si je dois dire ainsi, les criminels supposés »,

déclare Denis Mukwege.

Pour lui, une justice pénale internationale au pays est une solution valable pour contenir les énormes crimes restés sous silence depuis « 1990 ».

« Je crois qu’il y a eu beaucoup de crimes en RDC. On ne peut pas espérer pouvoir mettre tout le monde en prison, ce n’est pas ça l’objectif, ce n’est pas ça la raison, ce n’est pas une justice de vengeance. C’est une justice pour tout simplement éviter la répétition de ces crimes (…). Une justice pénale internationale permettrait pour le Congo, de juger des crimes qui ont été commis par des ressortissants étrangers, comme vous le savez, il y a eu plusieurs armées qui ont opéré en RDC et ont commis des crimes. Nous pensons que seulement un tribunal pénal international pour le Congo peut le faire d’autant plus que la CPI qui existe n’a effet seulement qu’à partir de 2002 et ces crimes ont été commis bien avant »,

Rencherit-il.

Dans ce rebond, Dr. Denis Mukwege l’expression de la vérité est nécessaire pour pouvoir changer de page.

 «La seule façon de le faire, c’est pouvoir dire la vérité : qu’est-ce-qui s’était passé et que nous allons dans une phase où les gens vont reconnaître leurs torts et que les victimes aussi aient le courage d’aller de l’avant pour dire nous espérons  que ça ne va plus se répéter en se regardant les yeux dans les yeux »,

a également fait savoir le prix Nobel.

Rappelons que le Docteur Denis Mukwege est revenu, à travers ce plaidoyer,  sur les menaces dont il a été victime. Ce qui lui a valu le soutien de beaucoup à la suite des messages de haine qui lui étaient adressés.

Cito  Cibambo Ferdinand avec RM

Leave a Comment

Your email address will not be published.

In the news
Load More