DEVOIR DE MEMOIRE: Huit ans après sa mort,Georges De four a demeuré immortel dans les coeurs des Congolais

Le 21 août 2012, décès du Père Georges DEFOUR, après 72 ans de sacerdoce, dont 65 vécus au Kivu (à Bukavu).

145 Views

Le Père Georges DEFOUR a été à la fois fondateur du Mouvement XAVERI, fondateur du Centre BANDARI et fondateur du Centre d’Etude et d’Expérimentation des Technologie Appropriées (CEETA). Il est né à Verviers, le 30 décembre 1913. Après une année d’humanités modernes dans un pensionnat laïc à Dolhain, il passe aux gréco-latines chez les Jésuites à Verviers.

En 1932, il fait 2 ans de philosophie à Boechout puis, de 1934 à 1935, il fait des études de théologie à Heverlee. C’est là qu’il sera ordonné prêtre le 30 avril 1939. En 1942, il termine à Louvain une licence en Sciences Pédagogiques avec grande distinction et une candidature en droit avec distinction.

Sa carrière professionnelle commence tout juste après sa licence. Il est nommé, en 1942, professeur de philosophie à Thy-le-Château. En 1945, il devient aumônier de l’A.E.P. (Aide aux Enfants du Pays) en Belgique francophone. A la fin de la deuxième guerre mondiale (le 11 mai 1946 exactement), il décide de s’envoler pour le Kivu, au Congo-Belge. A son arrivée, il est immédiatement nommé professeur à l’Ecole Normale de Nyangezi et responsable de l’Ecole des Mulâtres. Une année après (en août 1947), il est nommé directeur-inspecteur de l’Enseignement pour l’Archidiocèse de Bukavu. C’est à ce moment-là qu’il fonde et dirige le “Centre Pédagogique” (édition de livres scolaires, d’une revue pour les enseignants, élaboration de programmes, fabrication de matériel didactique…).

En septembre 1952, il fonde le Mouvement XAVERI (sans aucun doute l’œuvre de sa vie) qui s’inspire du scoutisme et qui aujourd’hui est implanté dans 14 autres pays d’Afrique. Fort du succès du mouvement Xaveri, il se décide, en mai 1966, de fonder le Centre BANDARI pour la formation des cadres de jeunes. Il compose et édite un cours par correspondance, sur le plan national et international, pour la formation systématique des responsables de groupes de jeunes.

En 1974, il est chargé de cours en psychologie appliquée à l’Institut Supérieur de Sciences Sociales (ISES) de Bukavu. Trois ans après, il en devient Secrétaire Académique et on lui confie la mission de transformer l’ISES en Institut de Développement Rural ; ce qui devient ISDR. En juillet 1986, alors âgé de 73 ans, il réussit avec distinction son doctorat en pédagogie à l’Université de Kisangani. La même année, il est nommé Secrétaire Général Académique de l’ISDR, fonction qu’il occupera jusqu’en 1994.

En mai 2007, il rentre en Belgique où il s’installe à la Maison de Repos et de Soin St-Joseph à Liège et y retrouve d’autres confrères. Le 21 août 2012, il s’éteint doucement et son corps sera transféré à Bukavu où il est enterré au Centre Bandari, siège international du Mouvement Xaveri.

www.babunga.alobi.cd
Cfr: Et si nous parlions de l’histoire

Leave a Comment

Your email address will not be published.

In the news
Load More