RDC : SITUATION DES ENSEIGNANTS DES ECOLES PRIVEES PENDANT ET APRES L’ETAT D’URGENCE SANITAIRE DE COVID-19

177 Views

L’école constitue le seul milieu où l’élève apprend de son enseignant le chauvinisme patriotique dans l’objectif de booster l’émergence d’un Etat. Les enseignants des écoles privées de la RDC ont traversé un moment monumental pendant et après la Covid-19, à tel point que certains de leurs, ont perdus la vie suite au manque de moyens financiers et par l’inaction de l’autorité politico-administrative durant la période de la pandémie.

Un promoteur d’une école privée contacté par la rédaction de pamojardcongo.net, et qui a requis l’anonymat, estime que l’employeur  n’a pas assez de moyens pour garantir toutes les familles de ses enseignants. Pour lui, son école est régie par le principe travail égale, salaire égale.  Avec comme conséquence que l’enseignant n’a pas droit au salaire si l’école n’est pas opérationnelle.

 « Ce sont les parents des élèves qui soutiennent le fonctionnement des écoles privée, nous ne percevons rien de l’Etat en terme de fonctionnement. Nous sommes régis par le principe travail égal, salaire égale.  Par conséquent, l’enseignant n’ayant pas presté, n’a pas droit au salaire. La covid-19 est venue troubler toutes les activités scientifiques. Je ne sais pas comment mes employés vivaient pendant la période de confinement et je ne peux pas leur demander au risque de réveiller un lion qui dort.  Mais je pense, qu’ils vivent grâce aux petites activités génératrice de revenues,» estime notre source.

Jean-Paul SAFARI, un enseignant d’une école privée de son état s’indigne que l’Etat n’ait pas règlementé la situation des enseignants pendant la période de la pandémie ; car tout le monde n’est pas matriculé et n’est pas enseignant d’une école publique ou conventionnée.

« Nous sommes en train de traverser un calvaire ce dernier temps de la covid-19, malgré le déconfinement progressif proclamé par le chef de l’Etat, nous n’avons aucun revenu car la seule source de financement des écoles privée sont les parents des élèves. Le chef de l’Etat, ayant proclamé l’Etat d’urgence ne s’était pas comporté comme un bon père de famille dans la mesure où il s’est seulement intéressé plus aux enseignants matriculé en ignorant l’existence des enseignants des écoles privée. Certains de nos collègues ont perdu leur vie suite à la famine, maladie et d’autres accidents suite aux crises financière due à la covid-19, » pouvons-nous recueillir.

Signalons que c’est depuis la proclamation de l’Etat d’urgence en mars dernier que les enseignants des écoles privées agrées sont privées de salaire par leurs employeurs à défaut de prestation. Pour subvenir à leurs besoins familials, certains se lancent dans divers métiers incompatibles avec leur profession tels que aide-maçon, petits commerçants, plombiers, creuseur de pierre, …

Christian CIZUNGU

Leave a Comment

Your email address will not be published.

In the news
Load More