BUKAVU : Coronavirus, les privilegies de Ngwabidje et Nzanzu

coronavirus-covid19 coronavirus-covid19
222 Views

Actuellement, le monde entier lutte contre la propagation de la pandémie à coronavirus. Les flambées sévissent dans différentes provinces de la RDC. En pleine crise de Coronavirus, tout le monde devrait être sensé limiter ses mouvements. Il est considéré que personne ne sorte et n’entre. Mais entre Goma et Bukavu, tout semble dire ; « ne restez pas chez vous ».

Pour s’en rendre compte, la rédaction de pamojardcongo.net est allée fouiller dans les enceintes de certaines entreprises de transport lacustre de Bukavu. L’un des responsables de ces entreprises, qui s’est confié à nous, ne mâche pas les mots quand il fustige le favoritisme qui règne dans le chef du cabinet du Gouverneur de Province.

« Ce que nous déplorons est qu’on nous a interdit de transporter des passagers, mais il y a des recommandations qui proviennent au niveau du gouvernorat du Nord et du Sud-Kivu et autorisent les gens à pouvoir voyager. Ils ne veulent pas que l’autre partie de la population puisse voyager. » S’indigne Lweni Ntale, Directeur des Etablissements Silimu.

Par ailleurs, il est lisiblement constaté que, sous la barbe de l’autorité provinciale et malgré lui, le transport routier entre Nord et Sud-Kivu poursuit son entreprise. D’aucuns se demanderaient la raison qui fait à ce que les bateaux subissent les mesures autoritaires contrairement aux véhicules qui, sans trêve, vont et viennent entre Goma et Bukavu.

« Au niveau du transport routier, il y a des bus qui vont à Goma, il y en a qui viennent de Goma. Il y a des motos qui vont à Goma, il y en a qui viennent de Goma. Le trafic routier est ouvert mais le trafic lacustre est fermé, » insinue la même source.

Dans tous les cas, les entreprises de transport lacustre en pâtissent. C’est pourquoi elles sollicitent à ce qu’elles reprennent le trafic complet sur le lac Kivu dans le strict respect des mesures barrières édictées par l’autorité pour lutter contre Coronavirus.

« Nous demandons à ce que les deux gouverneurs puissent se retrouver pour qu’ils voient dans quelle mesure ils peuvent autoriser le transport d’un petit nombre des passagers comme nous le leur avions recommandé avant, » conclut le Directeur des Etablissements Silimu.

Signalons que c’est suite à l’accentuation des cas confirmés de Coronavirus au Nord et au Sud-Kivu que les deux autorités ont pris acte de suspension du transport des passagers entre les deux provinces pour limiter la propagation dudit virus.

CITO CIBAMBO Ferdinand

Leave a Comment

Your email address will not be published.

In the news
Load More