SUD-KIVU : Covid-19, quand les rumeurs tuent

Place de l’Indépendance Photo crédit Place de l’Indépendance Photo crédit
204 Views

La pandémie à coronavirus sévit dans presque tous les pays du monde. La République Démocratique du Congo poursuit sa lutte pour limiter la propagation de cette pathologie mortelle. Actuellement, plus de 200 cas de covid-19 sont répertoriés en province du Sud-Kivu, l’une des provinces que les affres du Covid-19 n’ont pas épargnées. Malgré la présence de cette pandémie en province,  le scepticisme rempli toujours les esprits qui restent plus que jamais enfumés par des rumeurs autour de la situation générale de Coronavirus.

La rédaction de pamojardcongo.net a rencontré certains habitants de la ville de Bukavu qui, de manière spontanée, livrent certaines rumeurs et pratiques. Selon eux, elles sont efficaces pour lutter contre coronavirus.

Pour certains la pratique communément appelée ‘’muvuke’’ serait un remède efficace pour soigner covid-19. Ils estiment que cette pandémie serait destinée aux occidentaux et serait une malédiction de Dieu à cause du péché des humains.

« Nous pouvons tout simplement inhaler la vapeur (muvuke) pour lutter contre cette maladie Coronavirus est une punition, une malédiction que Dieu lance contre les humains, surtout les blancs. Coronavirus est une maladie des blancs et non des noirs. Ce n’est pas un sujet à discuter en Afrique noire, » estime un habitant de la commune de Kadutu

D’autres pensent que le personnel soignant serait complice pour mettre fin à la vie de la population. Ils renseignent que la grande partie de la population ne se fait plus soigner dans des structures sanitaires réputées, de peur qu’ils subissent la rigueur de ces manœuvres.

« Je ne peux plus aller me faire soigner dans de grands hôpitaux de la ville puisque les agents de santé sont dans le complot d’élimination de la population. Dans de grands hôpitaux, les agents de santé injectent l’eau aux patients pour les faire passer pour morts de Coronavirus Les agents de santé vont s’enrichir derrière des innocents Certains cadres de la riposte contre Coronavirus démissionnent puisqu’il n’y a pas eu une part équitable dans le partage du gâteau, » déclare notre source.

Voulant connaitre d’avantage ce qui serait à la base de ce raisonnement, notre source renchérir et dit ; « Un avion est atterri à l’aéroport international de Goma avec à bord le matériel de vaccination contre Covid-19 Ceux qui sont testés positifs ont été payés pour qu’ils puissent l’accepter Ceux qui sont déclarés guéris sont payés pour ne pas dire la réalité des choses, » raconte-t-elle.

Pour cela, nombreuses personnes rencontrées restent suffisamment suspendus à leurs mots malgré les preuves pouvant affirmer ce qu’ils disent. D’autres écoutent sans en faire ressortir un jugement quelconque.

D’aucun estime qu’il serait difficile, voir même impossible de faire face à la covid-19 si jamais la population n’arrive à croire l’existence de cette pandémie et le danger qu’elle présente.

Cependant, comme le disait Witgenstein dans ses traités, « ce dont il ne faut pas dire, il faut le taire ». Pour qu’en fin, ne ressorte que ce qui dit mieux que le silence.

CITO CIBAMBO Ferdinand

Leave a Comment

Your email address will not be published.

In the news
Load More